Changer la langue
Outils d'enregistrement
Résumé

Etude FWB sur la prévalence de la violence interpersonnelle envers les enfants dans le sport.
Résultats finaux du sous-échantillon en Fédération Wallonie-Bruxelles : 1472 adultes âgés de 18 à 30 ans ayant pratiqué un sport avant l'âge de 18 ans.

Le partenariat de collaboration Erasmus+ 'Child Abuse in Sport : European Statistics' (CASES), dirigé
par l'université d'Edgehill (Royaume-Uni) et en cours depuis janvier 2019, vise à développer un
questionnaire d'auto-évaluation validé au niveau international pour estimer la prévalence de la
violence interpersonnelle dans le sport. Le questionnaire a été élaboré par un consortium de
chercheurs universitaires de premier plan et de représentants d'organisations sportives nationales
et internationales, et traduit dans les langues de tous les pays ou régions partenaires concernés, à
savoir l'anglais (Royaume-Uni), l'allemand (Allemagne et Autriche), l'espagnol (Espagne), le
roumain (Roumanie) et le néerlandais (Flandre).

À la demande de l'Administration générale du sport de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le
questionnaire a été traduit en français et implémenté dans un échantillon supplémentaire de 1472
adultes vivant en Wallonie et à Bruxelles. Les résultats de cette étude révèleront les premières
estimations de prévalence de la violence interpersonnelle dans cette population.

La question de recherche principale de cette étude est la suivante : «Quelle est la prévalence de la
violence interpersonnelle à l'encontre des enfants sportifs en Fédération Wallonie-Bruxelles ? ». La
violence interpersonnelle est opérationnalisée en cinq catégories, à savoir la négligence et le
traitement négligent, la violence psychologique, la violence physique, la violence sexuelle sans
contact et la violence sexuelle avec contact. Les expériences sont étudiées dans et en dehors du
sport. Ce rapport se concentre sur les principaux résultats de l'échantillon de Wallonie et de
Bruxelles. Veuillez consulter le rapport général CASES pour les résultats globaux et les comparaisons
entre pays et régions. Les publications scientifiques à venir se concentreront sur les comparaisons
des données dans et en dehors du sport, ainsi que sur des sous-questions spécifiques liées aux
facteurs de risque, etc.